Pourquoi l’écoencrage?

L’écoencrage: en avez-vous déjà entendu parler?

Notre équipe s’est donné l’objectif d’en devenir les experts! L’écoencrage vise à réduire la couverture d’encre lors de la conception graphique. Ainsi, il s’agit d’une pratique écoresponsable qui permet d’améliorer le bilan environnemental d’un imprimé. 

Concrètement, en quoi l’écoencrage est une pratique écoresponsable?

  1. elle permet de réduire l’utilisation des ressources non renouvelables

Réduisant les quantités d’encre utilisées, cette pratique minimise sensiblement l’utilisation de ressources non renouvelables (pigments minéraux, solvants et autres produits issus de la chimie). En effet, l’encre est en partie constituée de matériaux non renouvelables que l’on retrouve dans ses différents composants :

  • Les pigments ou matière colorante;
  • Le véhicule ou liant, qui va permettre de transporter et de fixer l’encre sur le support;
  • Les adjuvants, utilisés pour améliorer les caractéristiques de l’encre, pour faciliter le séchage ou permettre une meilleure résistance aux frottements par exemple.

2. elle permet de réduire les consommations en intrants et énergie lors du désencrage

Le désencrage est une étape du recyclage des papiers imprimés. Il permet d’enlever les encres dans le processus de recyclage pour assurer la blancheur du nouveau papier créé. En diminuant les quantités d’encres utilisées, l’écoencrage permet de réduire les consommations de produits chimiques et d’énergie lors de cette étape incontournable du recyclage pour retirer les encres de la matière. Les papiers ayant une couverture d’encre moindre permettent de simplifier ces traitements et de diminuer les déchets produits lors de cette étape.

Comment appliquer l’écoencrage?

1. CHOISIR DES TYPOGRAPHIES PLUS MINCES LORS DE LA CONCEPTION.

 

 

 

 

2. TRAVAILLER EN INVERSÉ

Lorsqu’un design se présente sous forme d’aplat de couleur avec de l’écriture blanche dessus, nous pouvons pensez à inverser ses couleurs. Exemple : laisser le fond blanc et mettre le texte en couleur.

 

 

 

 

3. AJOUTER DE LA GRAISSE OU AGRANDIR LE TEXTE, DE SORTE QU’IL Y AI PLUS DE BLANC DANS LE VISUEL.

 

 

 

 

4. CHOISIR DES IMAGES PLUS PÂLES QUI NÉCESSITENT MOINS DE COUVERTURE D’ENCRE.

 

 

 

 

 

5. AJOUTER DES FORMES EN TRANSPARENCE SOUS CERTAINS TEXTES.

En plus d’améliorer la lisibilité, le taux d’encrage est diminué. Exemple : instructions, valeurs nutritives, liste d’ingrédients, etc.

 

 

 

 

6. SUPPRESSION DU FOND DE COULEUR POUR LES EMBALLAGES.

Exemple : faces qui se retrouvent sous le produit et qui sont moins visible.

 

 

 

 

 

7. ENLEVER LA COULEUR SUR LES RABATS D’UN EMBALLAGE ET DIMINUER LA SURFACE DE FOND PERDU.

 

 

 

 

 

8. CHOISIR DES FONDS DE COULEURS PÂLES OU BLANC. AJOUTER DU BLANC AUX TEXTURES ET/OU MOTIFS.

 

 

 

 

9. CADRER LES IMAGES PLUS PETITES EN LAISSANT DES ESPACES BLANCS TOUT LE TOUR, DE SORTE DE NE PAS DÉPASSER DANS LE FOND PERDU.

 

 

 

 

10. RÉDUIRE LES GRAISSES DES TYPOGRAPHIES DANS LES PARAGRAPHES COURANTS.

 

 

 

 

À vous de jouer, les graphistes! Oui, vos décisions peuvent avoir un impact positif sur l’environnement.

Bonne conception!

read more
adminPourquoi l’écoencrage?